Commande 2017

Hiatus et turbulences

Hiatus et turbulences, pour orchestre

Nomenclature détaillée

2 flûtes dont 1 piccolo ; 2 hautbois ; 2 clarinettes dont 1 clarinette basse ; 2 bassons ; 4 cors ; 3 trompettes ; 3 trombones ; timbales ; percussions ; célesta ; cordes.

Présentation de l'œuvre par Baptiste Trotignon

Cette pièce pour orchestre est une façon pour moi de dessiner les contours de nouvelles préoccupations sonores dans mon parcours de musicien. Mon identité artistique et génétique profondément européenne ayant toujours été curieuse d'autres cultures (notamment les traditions nord et sud-américaines), je souhaite ici la rencontre de mondes parallèles que j'ai pu étudier ou pratiquer séparément et que je veux ici réunir.

En tant que pianiste improvisateur et à travers mon parcours lié au jazz et ses différents métissages depuis de nombreuses années, le rythme et la pulsation ont souvent été au coeur de mes recherches. Le langage rythmique de toutes les musiques issues de la tradition afro-américaine a une énergie et une dialectique différente de celui des musiques européennes et de l'histoire qui les ont façonnées depuis plusieurs siècles. Certaines sources d'inspirations récurrentes dans mon travail, je pense notamment aux compositeurs russes et le type d'énergie et d'expressivité qui se dégage de leurs écritures, me donnent l'envie de les confronter et de les mettre en parallèle à des rythmes plus ancrés dans une tradition du sud, que l'on trouve chez des compositeurs argentins ou espagnols mais aussi dans des musiques traditionnelles européennes comme le flamenco où le rythme-danse est totalement intégré dans le langage et dans la culture populaire. Tel un hiatus, chercher les sonorités et rythmes communs à ces univers a priori différents et tenter d'ouvrir la frontière qui les sépare, sans jamais trop m'éloigner de mes propres obsessions mélodiques et harmoniques.

Cette pièce sera aussi volontairement construite sous une forme très dynamique, d'un seul souffle, pleine d'agitations et de turbulences comme je les aime, en confrontant les différentes métriques et pulsations (6/8, 3/4 et 2/2), les juxtaposant comme des miroirs qui se renvoient leurs images et jouent sur leurs perceptions, afin d'insuffler un mouvement et une vitalité sans cesse renouvelés.

Baptiste Trotignon, juin 2017

 

La création

Le 15 mars 2018, après le débat entre les compositeurs en lice pour l'édition 2018 et les lycéens venus de toute la France, l'œuvre Hiatus et turbulences a été créée par l'Orchestre philharmonique de Radio France, sous la baguette de Marzena Diakun, à l'Auditorium de Radio France. C'est un moment fort de la journée, attendu par tous avec impatience. Le travail des lycéens a en effet une incidence directe sur la vie musicale contemporaine puisque, grâce à lui, une nouvelle oeuvre vient chaque année enrichir le patrimoine musical.

© Didier Plowy / GPLC 2018

 

La création publique

En prolongement de la journée nationale du GPLC 2018, un concert public a été donné le soir même par l'Orchestre philharmonique de Radio France, sous la direction de Marzena Diakun. Un grand nombre de lycéens, invités par Musique Nouvelle en Liberté, ont pu redécouvrir l'œuvre commandée à Baptiste Trotignon au sein d'un programme mêlant répertoire et musique d'aujourd'hui. 

Programme du concert :

Baptiste Trotignon (né en 1974)
Hiatus et turbulences, pour orchestre [création mondiale]
commande de Musique Nouvelle en Liberté pour le Grand Prix Lycéen des Compositeurs

Kalevi Aho (né en 1949)
Sieidi, concerto pour percussions et orchestre [création française]

Anton Dvorak (1841-1904)
Symphonie n° 9 « Du Nouveau Monde »


Martin Grübinger (percussions), Orchestre philharmonique de Radio France, direction Marzena Diakun

© Didier Plowy / GPLC 2018

Commande de Musique Nouvelle en Liberté
Date de composition : 2017-2018
Date et lieu de création : le jeudi 15 mars 2018 à l'Auditorium de Radio France par l'Orchestre philharmonique de Radio France, dirigé par Marzena Diakun.
Dédié à : mes trois enfants, Elliot, Marius et Rosalie
Durée : 12 minutes