Baptiste Trotignon, Lauréat 2017 du Grand Prix Lycéen des Compositeurs 

Principe


Le Grand Prix Lycéen des Compositeurs a pour objectif d'initier les jeunes à la musique contemporaine.

Fondé en 2000 par La Lettre du Musicien, il est organisé depuis 2013 par Musique Nouvelle en Liberté, partenaire de la première heure de ce projet pédagogique.

Fidèle à sa mission d'élargir l'audience de la musique d'aujourd'hui, Musique Nouvelle en Liberté diffuse ainsi la musique contemporaine en milieu scolaire, encourage les jeunes à découvrir de nouvelles œuvres musicales et leur permet, par le biais de rencontres avec les compositeurs et de ce site spécialisé, d'engager avec eux une réflexion sur l'art et sur la création.

Chaque année, des élèves de Seconde, Première et Terminale, scolarisés dans des établissements proposant un enseignement musical (enseignement de spécialité en série L, options facultatives toutes séries générales et technologiques, série technique de la musique et de la danse, art du son), écoutent et commentent les œuvres retenues par un comité de sélection composé de journalistes, professeurs, interprètes, compositeurs... A l’issue de ce travail, ils choisissent le compositeur lauréat qui reçoit, non seulement le Grand Prix Lycéen des Compositeurs, mais également une commande dont la création a lieu l’année suivante.

Un lycéen qui participe au Grand Prix, de la Seconde à la Terminale, aura écouté et étudié en trois ans une vingtaine d'œuvres contemporaines. 

Ce sont ainsi plus de 3 000 lycéens qui, chaque année, sont sensibilisés de manière active à la création musicale d’aujourd’hui.



Le Grand Prix Lycéen des Compositeurs rassemble à Paris 1000 lycéens venus de la France entière sur les 3000 adolescents qui participent chaque année à ce Prix. Ici, à la Philharmonie de Paris, pour la remise du GPLC 2015.


© Yannick Coupannec



Musique Nouvelle en Liberté, organisateur du Grand Prix Lycéen des Compositeurs


Fondée en 1991 par Marcel Landowski et Benoît Duteurtre, sous l’égide de la ville de Paris, l’association Musique Nouvelle en Liberté, présidée depuis 2000 par Jean-Claude Casadesus, a pour mission d’élargir l’audience de la musique contemporaine. Financée par le ministère de la Culture et de la Communication et la Sacem, son activité principale consiste à soutenir les « concerts mixtes » qui mélangent répertoire classique et création contemporaine. Musique Nouvelle en Liberté soutient, chaque année, près de 900 concerts dans toute la France. Attribuées à tous les genres de musique contemporaine, sans aucune directive esthétique, ses aides permettent d’alléger les dépenses inhérentes à la programmation de la musique contemporaine. L’association a produit le festival Paris de la musique, vitrine de l’action de l’association de 1994 à 2010. Depuis 2013, Musique Nouvelle en Liberté a pris en main l’organisation du Grand Prix Lycéen des Compositeurs. 



Plus d'infos : site de Musique Nouvelle en Liberté