Lauréat 2014


La remise du 15ème Grand Prix Lycéen des Compositeurs

retour en images

 

Le Grand Prix Lycéen des Compositeurs 2014 a été remis le lundi 7 avril 2014, au Théâtre du Châtelet.

Près de 1000 lycéens étaient venus à Paris pour la proclamation du résultat. Ils ont fait une  ovation au compositeur.

La salle du Théâtre du Châtelet lors du débat  © Yannick Coupannec 

 

Le débat entre compositeurs, lycéens et quelques membres du comité de sélection a été animé par Benoît Duteurtre, directeur de musique nouvelle en liberté.

de gauche à droite : Éric Tanguy, Jacques Lenot, Thierry Pécou, Yann Robin, Benoît Duteurtre, Oscar Strasnoy, Kaija Saariaho, Nguyen Thien Dao et Arnaud Merlin © Yannick Coupannec


Le Prix, rendu public par le président de la Sacem Jean-Claude Petit, a été remis à Éric Tanguy par Jean-Claude Casadesus, président de musique nouvelle en liberté en présence de Régine Hatchondo, directrice des Affaires culturelles de la ville de Paris et de Benoît Duteurtre, directeur de musique nouvelle en liberté.

© Yannick Coupannec 
 

Évocations pour violoncelle et piano d’Éric Tanguy a recueilli la majorité des suffrages des lycéens comme des professeurs.

Éric Tanguy entouré de lycéens  © Yannick Coupannec
Éric Tanguy interviewé par des lycéens sur une terrasse du Théâtre du Châtelet © Yannick Coupannec  


Après un pique-nique dans les foyers du Théâtre, les lycéens assistent à la création de Ciel d’hiver pour orchestre de Kaija Saariaho, lauréate 2013.  L’Orchestre Lamoureux sous la direction de Faycal Karoui, en furent les brillants interprètes.

L'Orchestre Lamoureux sous la direction de Fayçal Karoui  ©Yannick Coupannec
         

Fayçal Karoui et Kaija Saariaho ont donné des clefs d'écoute pour mieux comprendre cette œuvre : détail des thèmes et de l'instrumentation, création de l'espace sonore par une orchestration subtile, explication des procédés utilisés pour générer un climat glacial… Toutes ces notions ont été illustrées par des exemples musicaux donnés par les musiciens de l'Orchestre.

Kaija Saariaho et Fayçal Karoui lors de la création de Ciel d'hiver © Yannick Coupannec